predictif

Prédictif

Le Prédictif est une façon de travailler et d’utiliser la psychométrie pour imaginer/déduire/anticiper les comportements d’une personne. Il s’agit en quelque sorte de faire une lecture du futur.

L’avantage indéniable de cette perspective est de nous rassurer et de penser être capable d'anticiper comment la personne fera en situation, si tant est que l’approche prédictive soit effectuée correctement. Et c’est là où les choses se compliquent.



Prédictif : freins


Dans Intelli7, nous connaissons très bien le prédictif puisque que nous l’avons modélisé dans les années 1990. Nous avons ainsi le retour d’expérience nécessaire à son évaluation.

Dans le cadre d’un questionnaire de connaissance de soi, la qualité de l’analyse en prédictif est directement fonction de plusieurs éléments :

  • La qualité du questionnaire (est-il exhaustif ?, est-il rédigé en respectant le vocabulaire et la structure syntaxique de ce qu’il est censé décrire ? etc.),
  • La qualité du scripteur qui renseigne le questionnaire : comprend-il correctement le vocabulaire employé (nous avons mené ces investigations, et les résultats sont parfois surprenants),
  • La qualité du moteur de dépouillement (MPI): est-il simplificateur, voire simpliste, pour rendre les choses plus faciles, ou au contraire est-il dans la stratégie de restituer toute la richesse de la personne ?
  • La qualité de la personne qui réalise l’analyse prédictive : a-t-elle une réelle expertise dans ce qui est mesuré ? Ses états d’être sont-ils compatibles avec la nécessité de ne pas influencer les conclusions ?
  • Enfin, le prédictif dans le cadre d'un face à face introduit une relation Maître/Élève. Quelles que soient les précautions oratoires prises, on ne peut pas empêcher la personne de penser qu’elle est évaluée. D’une part cela modifie sa posture, et dans ce cas le bénéfice de l’entretien devient aléatoire. D’autre part on ne construit rien avec elle et elle n’est pas co-auteur du processus.

Dans une approche scientifique, il y aurait suffisamment d’éléments défavorables pour en restreindre l’utilisation. Pourtant il est très souvent utilisé tel quel, voire même valorisé, alors que d’autres façons de faire existent, moins partiales, qui s’affranchissent totalement de ces écueils.



Pourquoi alors continuer à utiliser le Prédictif ?


Nous avons personnellement fait l’expérience d’une expertise forte en prédictif (Intelli7 s’affranchit de certains écueils cités ci-dessus) : la conclusion est claire : il est très valorisant pour notre ego de faire du prédictif (Comment savez-vous cela ? Incroyable : vous y étiez ?).

C’est l’effet Waouh !, qui aujourd’hui semble compris comme un indicateur de qualité du travail.

Nous nous doutons qu’avec un peu de métier, dans une relation Expert/Novice, il est facile avec peu de chose d’obtenir l’effet Waouh. Pour autant, est-ce un critère de qualité, ou plutôt d’échec ?

Il est des contextes où nous ne pouvons pas faire autrement. C’est par exemple le cas lors de nos supervisions avec nos Certifiés Intelli7 : nous avons juste l’étude individuelle d’une personne. Nos experts superviseurs n’ont donc pas d’autres choix que de faire du prédictif.

Compte-tenu que nous utilisons Intelli7, nous avons bien évidemment un avantage considérable car nous disposons de quantité d’informations sur la personne : Intelli7 a pour vocation d’en restituer la richesse, dans le détail. Nous sommes de fait bien mieux outillés que d’autres dont les objectifs sont différents.

Malgré cela, nous ne recommandons jamais de faire du prédictif, même si l’expérience prouve que nous le faisons mieux que bien des approches sur le marché.

Il y a dans Intelli7 d’autres protocoles beaucoup plus productifs et bénéfiques que celui-ci, permettant d'agir dans un profond respect de l’interlocuteur et dans une perspective de construction commune.

C’est pour cela que nous préférons fonctionner différement, et être en réelle communication avec la personne, dans une perspective d’enrichissement mutuel.