psychometrie

Psychométrie

Intelli7 découvre 2 nouvelles formes de psychométrie. Rappelons d’abord ce qu’est la psychométrie :

Pour reprendre Wikipédia, la psychométrie est la science qui étudie l'ensemble des techniques de mesures pratiquées en psychologie, et plus.



Origines de la psychométrie


L’apparition et le terme psychométrie remonte à Galton en 1889. Cela commence à dater un peu et n’a pas fondamentalement évolué jusqu’à Intelli7.

En 1990, Intelli7 remet en question l’approche même de la psychométrie, et la façon dont elle envisage la psychologie.

Autrement dit, Intelli7 conteste la façon même d’envisager la psychométrie telle qu’elle est pratiquée jusqu’alors, c’est-à-dire de définir les processus d’une personne de façon statique (vous fonctionnez comme ceci donc vous correpondez à tel profil par rapport à notre modèle – etc.).

Autrement dit, nous n'aurions le choix de fonctionner que d’une certaine manière, et toujours de cette manière-là. Pas d’autre option possible. Or, les neurosciences nous apprennent que notre toute première force en tant qu’espèce humaine est notre capacité d’adaptation. À la différence des dinosaures qui n’ont pas pu/su s’adapter, nous, nous sommes toujours là.

Alors pourquoi la psychométrie traditionnelle ne restitue-t-elle pas cette capacité d’adaptation, qui est une richesse que nous possédons tous, et qui est la caractéristique qui fait la différence entre nous et les autres espèces?

De cette découverte d’Intelli7 naissent 2 formes de psychométrie nouvelles…



Psychométrie Dynamique ©®


Elle expose justement cette capacité que nous avons tous à nous adapter, en fonction des contextes que nous rencontrons. Elle la détaille en plusieurs étapes et montre ainsi très précisément les stratégies d’adaptation que nous mobilisons lorsque les choses nous résistent. Nous sommes intelligents.

Cette façon de nous prendre en considération dans nos comportements révèle notre richesse et nos potentiels, dans une gamme de priorités.

Ceci est d’une part conforme à la réalité, et d’autre part beaucoup plus respectueux, car n'excluant pas toute une partie de ce qui constitue nos forces et dextérités.

C’est ce qui explique le succès d’Intelli7. Les personnes se sentent respectées et prises en compte dans la pluralité de leurs richesses. Et vous, cela vous intéresse-t-il d’être abordé ainsi ?



Psychométrie Contextuelle ©®


Elle est la suite logique de la Psychométrie Dynamique©®. Elle éclaire nos facilités à nous adapter face aux difficultés. Qu’est-ce qu’une difficulté ? C’est un écart entre le contexte dans lequel nous sommes et les dextérités cognitives que nous mettons en place pour y faire face. Autrement dit, choisissons-nous les bons « ustensiles » dans notre boîte à outils ?

S’il est question d'ene boîte à outils, il est aussi question du contexte. La Psychométrie Contextuelle s’intéresse aux contextes pour lesquels nous sommes équipés en termes de boîtes à outils. Quels sont-ils ?

Les connaître nous permet à l’inverse de nous y adapter et de les faire évoluer. Autrement dit, nous avons aussi un pouvoir d’action sur les contextes. Cette façon de penser est peu courante et souvent nous n’y avons pas facilement accès. Les mêmes actions produisent invariablement les mêmes effets.


Exemple très simple, et très réel


Etudions le cas de Paul, commercial de tout premier ordre, qui simultanément nous pose beaucoup de problèmes sur le plan du suivi des notes de frais. Impossible de les obtenir au bon moment ce qui a pour conséquences de désorganiser le contrôle de gestion.

Nous pouvons lui expliquer, lui mettre la pression, le contraindre, l’effet risque d’être pire encore. Dans le cadre d’un accompagnement personnel, son étude comportementale Intelli7 révèle une « aversion » importante pour les tâches administratives, dont les notes de frais. Le « coût énergétique » de son adaptation influe sur ses performances commerciales : démotivation, pertes de temps, erreurs à répétition, baisse de CA, etc.

Solution potentielle : agir sur le contexte. Nous mettons en place une personne ressource dont la fonction est de gérer les notes de frais à la place de Paul.

Résultats probables : le problème est solutionné, et Paul est encore plus disponible et encore plus performant (bénéfice secondaire, qui pourrait bien faire école).



Nous constatons ici que ces deux nouvelles psychométries ont bel et bien pour ambition de révéler la richesse des personnes.

Quand nous utilisons ces psychométries, nous créons des possibilités d’actions qui favorisent à la fois le bien être des personnes et les résultats pour l’organisation.

Chacun détient un talent unique. Contribuions à le faire éclore au bénéfice du collectif, de l'entreprise, de l'organisations, de la planète…